Publié le 30 Juin 2021

L'état des nappes phréatiques est toujours une arlésienne en France, voire en Europe. Certaines se recomplètent et d'autres moins, surtout en fonction du besoin initial de la végétation existante ou dormante. Des solutions apparaissent avec des bassins de rétention d'eau à partir des rivières pour éviter de pomper mais ces bassins sont sujets à évaporation et à pollution.

Nous continuons à croire que la solution du dessalement de l'eau de mer et son acheminement, déjà dessalée par osmose inverse ou dessalée lors du parcours par électrolyse par tuyaux enterrés ou non vers certaines zones pour reminéralisation par les montagne et les sols est une des meilleures solutions, essentiellement pour les cultures. 

Ci-après le rappel d'autres applications

Reste à savoir qui prendra en charge le financement direct ou indirect.

 

Voir les commentaires

Rédigé par françois CHARLES

Repost0